CONSULTEZ NOS PROMOTIONS 2016 POUR LES FORMATIONS IOB et IAS A DISTANCE

Contactez-nous

Nous sommes un centre de formation dont la qualité a été certifié en 2015 par le label CERTIF'LR.

Nos horaires d'ouverture

lun.-ven. :

09:00  - 12:00 

14:00  - 17:00 

Groupe VALORIALE 09.52.75.96.77 ou 09.77.196.770

Rechercher un emploi de vendeur foires et salons, ça ne s'improvise pas !

Commercial Manager indépendant depuis 20 ans. Cadre commercial Responsable Foire France pour diverse société. Organisateur d’événements spécialisé dans les méthodes de Trade Marketing. Titulaire d’un Vincent Roudier, ancien cadre commercial, formateur de vendeurs foires et salons

Voici un extrait de l'ouvrage de Vincent Roudier, formateur de vendeurs foires et salons, qui peut vous aiguiller dans votre recherche d'emploi. Des conseils avisés, d'expérience, à suivre sans modération !

 

"Dans le secteur de la vente directe et en particulier sur les foires et les salons la recherche de vendeurs est quasi permanente.

 

Le plus dur est de trouver votre premier coup comme l’on dit sur le terrain et si tout se passe bien, normalement vous ne devriez pas vous inquieter pour votre avenir.

Chacun aura sa propre méthode de recherche, mais laissez- moi vous donner quelques conseils qui vous feront gagner un temps précieux.

 

Avant tout il faudra comprendre que votre principal employeur sera la foire dans  son ensemble, car même si vous travaillez pour un patron en particulier pour une période de quelques jours, il vous faudra penser à la suite de votre planning.

 

Le métier de vendeur foire s’apparente à celui d’un saisonnier avec un champ d’action sur plusieurs villes différentes, plusieurs foires différentes, plusieurs patrons différents et généralement sur deux saisons.

 

La première de février à juin et la deuxième de fin Août à fin novembre. Environ huit mois sur douze, enfin pas tout à fait, car les foires ou les salons durent de quatre à dix jours et il est quasiment impossible de faire un mois complet de foires dans cette période de huit mois.

 

On pourra dire qu’un vendeur fait en moyenne 15 manifestations qui représentent environ 150 jours de travail.

 

J’imagine déjà certains d’entre vous se dire super ! on ne travaille que 150 jours sur 365, oui effectivement, mais comme toujours il y a le revers de la médaille.

Je m’explique: il faut que vous sachiez qu’une journée de foire peut durer de 9 heures à 15 heures non-stop suivant les nocturnes.

 

Alors, faites le calcul et vous vous rendrez vite compte que dans les 150 jours de travail vous aurez fait quasiment le même nombre d’heures qu’un salarié qui réalise 35 heures par semaine.

 

Mais revenons à la recherche de votre premier contrat de travail. Si vous cherchez sur les annonces de Pole emploi, je doute fortement de votre réussite, car dans le milieu des foires le plus gros des recrutements se fait de bouche à oreille et je dirais même en "famille".

 

Très souvent, une forte activité de recrutement s’effectue vers chaque fin de saison (mai et novembre) afin de prévoir la suivante, alors un formidable « Mercato » s’engage dans les allées de chaque foire-exposition durant cette période.

Le meilleur moyen pour décrocher votre premier contrat et de se rendre sur place, de faire la tournée des stands de la foire et de vous vendre directement auprès du chef d’équipe ou du patron.

 

Cette façon de faire est très appréciée, et puis rien de plus normal, après tout vous êtes un vendeur!. Ne vous découragez pas, vous finirez par trouver, car il manque toujours de bons vendeurs dans ce domaine.

 

Acceptez les propositions même si ce n’est que pour le week-end, l’important c’est de vous mettre un pied à l'étrier et cela vous permettra, la prochaine fois, de dire que vous avez déjà eu une expérience foire.

 

En ce qui concerne votre curriculum-vitae: c’est bien d’en avoir un, mais j’ose vous dire que sur les foires, on fonctionne plutôt au "feeling"; c’est pour cette raison qu’il vaut mieux pousser la porte et avoir un contact direct.

 

Une fois votre premier job décroché, un conseil: "défoncez-vous!", et si vous avez la chance de faire des affaires , ce qui est généralement le cas pour un débutant (on appelle cela la "chance du débutant") restez humble, car tout se dit et tout se sait.

 

Je vous le rappelle, c’est une grande famille dans laquelle tout le monde s’observe et tout le monde est au courant de tout. Quand vous travaillez ( entendez quand vous décrochez des contrats), cela se dit et l’inverse aussi.

 

Une fois sur place, au café de la foire, dans les allées, au stand de crêpes (hum!) partout où cela sera possible, faites vous connaître auprès des autres vendeurs et des responsables.

 

N’hésitez pas à:

* donner votre carte de visite et

* à faire savoir que vous cherchez du travail pour les prochaines opérations.

* montrer un sens relationnel développé,

* vous constituez un réseau et un bon carnet d’adresses,

* contacter régulièrement vos connaissances, cela vous permettra ainsi de crée votre propre réseau d’informations.

Vous serez surpris de la rapidité des offres de travail.

 

Pour information achetez-vous le "guide des foires et salons", indispensable pour un vendeur foire, ce guide incontournable vous permettra de connaître toutes les manifestations de France et leurs dates."

 

Toute reproduction ou utilisation de cette citation, extrait de l"oeuvre originale de l'auteur, sans le consentement express de l'auteur, est passible de sanctions au pénal. articles L713-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
2014-2017 VALORIALE@ FORMATION Une enseigne du groupe VALORIALE@